Accueil

Oissery.com ©  Conditions d'utilisation

Accueil. La face cachée des conseils. Nous avons vu pour vous. On ne vous dit pas tout. Les actions menées. Les précédentes élections. Mr le maire a dit. Liens utiles. Contact. Les archives 
Page 9
Archive page d'accueil page4

Précédente

Archive page d'accueil page 6

Suivante

Pour_plus_de_debit_internet.pdf

Quelle couverture numérique en Seine-et-Marne ?



Publié le 5 Novembre 2015.

Fibre ou ADSL ? Mr le Maire semble confondre !



Nous souhaiterions réinterpréter la réponse apportée par Mr le Maire, en ligne sur le site de la mairie, à la personne de Oissery qui se pose des questions sur le débit internet (message du 11 Novembre 2015).


France Télécom, doit intervenir pour toutes réclamations de dégradation de ligne, si cela n’est pas encore le cas, c’est qu’ils n’ont jamais été contactés. Car même si vous êtes client chez un autre opérateur que France Télécom (Free, SFR, Orange….), les lignes restent la propriété de France Télécom.

Par ailleurs, il est vrai que notre commune est « prête à accueillir la fibre », comme tout le territoire français…..mais il y a une « jonglerie de mots » dans le texte, Mr le Maire ne parle que d’ADSL et non de fibre optique. Les personnes non familières avec les technologies actuelles d’internet, vont penser que nous allons avoir la fibre optique bientôt, ce qui n’est pas le cas. Mr le Maire parle de solidarité avec les autres communes pour l’ADSL (ce que nous avons effectivement sur Oissery depuis un bout de temps), mais en aucun cas de fibre.


La différence est grande, le débit maximum en ADSL peut être de 20 Mo lorsque l’utilisateur final est proche du répartiteur.


En fait sur Oissery, le débit montant n’est que de 6 à 8 Mo maximum en ADSL, alors que la fibre offre un débit garanti de 100Mo à 800Mo (voir plus pour les sociétés) selon les offres choisies auprès des opérateurs.

Une nouvelle fois, Mr le Maire joue avec les mots pour rassurer la personne, mais il ne répond pas à la question. Il ne dit pas, au mieux, que la fibre ne sera là qu’en 2020 pour les communes ayant été présentes à la Communauté de Commune le jour des attributions.


Nous savons bien que Oissery n’a pas été retenue, puisque ni Mr le Maire, ni l’un de ses adjoints n’étaient présents à la réunion le jour de ces attributions.



Publié le 30 Novembre 2015.

La fibre optique pour tous ?



Publié le 19 Janvier 2016.

la CCPMF a signé, le mercredi 2 décembre 2015, une convention avec Seine-et-Marne numérique qui assure le déploiement de la fibre optique dans les 5 ans sur quasiment l'ensemble de son territoire.

Déjà engagée dans un programme de montée en débit qui va permettre, d’ici 2017, d'offrir des temps de connexion plus rapides sur 19 communes mal desservies de son terrioire :

Annet-sur-Marne, Charny, Claye-Souilly, Dammartin-en-Goële, Fresnes-sur-Marne, Gressy, Juilly, Marchémoret, Montgé-en-Goële, Moussy-le-Vieux, Nantouillet, Othis, Précy-sur-Marne, Rouvres, Saint-Mard, Saint-Mesmes, Saint-Pathus, Villeroy et Vinantes,

la CCPMF poursuit son action en faveur du trés haut débit en participant à hauteur de 3.146.176 au déploiement de la fibre optique à partir de 2018 avec une couverture de 95% du territoire dès 2020.  
Il s’agit d’un effort financier énorme mais indispensable pour être à la hauteur des enjeux technologiques de ce siècle et des attentes de nos populations qui ne sauraient plus longtemps souffrir de la fracture numérique.

Pour cela faut-il encore que la CCPMF puisse rester à 37 dans le 77.
Sinon il s'agira d'un gâchis financier et de la disparition d'un service essentiel DE PLUS, que devront assumer ceux qui ont pensé le démantèlement de la CCPMF.


Toutes les infos en cliquant sur la carte



Démantèlement de notre Communauté de Commune

[INFO LA MARNE] La justice confirme son soutien à Plaines et Monts de France
Ce vendredi 29 janvier, à 17 h 35, le tribunal administratif de Paris a confirmé son soutien à la communauté de communes Plaines et Monts de France contre la décision du préfet.

Les élus de la CCPMF maintiennent leur combat.


La nouvelle est tombée cet après midi. Le tribunal administratif de Paris donne, de nouveau, raison à la communauté de communes Plaines et Monts de France (CCPMF), en invalidant l’arrêté préfectoral qui imposait la création d’un exécutif dans la nouvelle communauté dagglomeration Roissy Pays de France (CARPF).

Concrètement, cela signifie que la justice suit la CCPMF dans sa demande de revenir à la situation de décembre 2015, “à 37 dans le 77″, pour reprendre le slogan ad hoc.

Pour Bernard Corneille, maire d’Othis, l’une des 17 communes qui doit être rattachée au Val d’Oise, c’est un “grain de sable juridique qui a enrayé le rouleau compresseur de l’Etat”. L’édile est en effet le premier à avoir annoncé la nouvelle, lors de ses voeux ce soir.

Le combat continue, néanmoins, pour les élus de la CCPMF. Il faut encore attendre la réponse du conseil d’Etat, qui doit rendre sa décision mercredi prochain, ou celle du conseil constitutionnel le cas échéant. Pour l’instant, aucune des deux intercommunalités n’a encore élu d’exécutif. Elles ne peuvent donc gérer que les affaires courantes.

Publié le du 31 Janvier 2016

CCPMF, un combat toujours sous tension (La Marne le 3 Février 2016)

Publié le 5 Février 2016

Le département annonce une hausse des impôts en 2016

Lire ici.

Publié le 20 Janvier 2016.